CalendrierCalendrier  AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction

Aller en bas 
AuteurMessage
Kayla Storm
    ex-SlytherinAdmin dead

avatar

Messages : 1709
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 27
Localisation : Anywhere

Fiche de Sorcier
Compétences de Sorcellerie:
Point de Niveaux:
9/300  (9/300)
Points d'Expérience:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   Mer 2 Juin - 22:28

Fiction dédiée à ma chère Camou d'amour qui m'inspire pour les répliques d'Enola... Non j'déconne Wink (pour les répliques, pas le fait que je te la dédie Cam !)

Prologue

Qui a dit que les Poufsouffle étaient inutiles? Non, sérieusement. Je ne rigole pas. Les Serpentard l’ont dit. Les autres le pensent, tellement fort que ça résonne à mes oreilles. Et pourquoi les Poufsouffle seraient inutiles, s’il vous plaît? Tout simplement parce que nous serions loyaux? Hé, ça sert, la loyauté. Si personne n’était loyal, tout le monde se trahirait, imaginez le super monde dans lequel on vivrait! Trêve de plaisanterie. C’est vrai qu’ils sont mis à l’écart. Déjà, discrimination dès le début. Gryffondor, rouge et or. Donc or, les meilleurs, quoi. Serpentard, vert et argent. Donc deuxième place. Serdaigle, bleu et bronze, troisième place. Et les Poufsouffle? Jaune et noir, la médaille en chocolat, merci d’être passé, d’avoir participé, vous pouvez rentrer chez vous.
Eh bien je le dis haut et fort: je proteste! La vie n’est pas un ridicule podium sur lequel on nous met tous. Et c’est pas parce qu’un vieux chapeau tout fripé à décidé que les Poufsouffle n’étaient ni intelligents, ni rusés, ni courageux, ni braves, et leur a refourgué loyauté comme qualité principale que tous les Poufsouffle sont loyaux et n’ont aucune des qualités susdites propres aux autres maisons.
Mais voici une question que je me pose. Est-ce que Helga Poufsouffle était trop timide et réservée pour s’opposer aux autres fondateurs, ou ils lui ont imposé ces caractéristiques, ou alors elle était tout simplement trop gentille pour refuser le rôle d’idiote complète qu’on lui attribuait?

Pour bien raconter, je vais remonter au tout début. Alors, il y a un peu plus de mille ans, quatre hurluberlus appelés respectivement Godric Gryffindor, Salazar Slytherin, Helga Hufflepuff et Rowena Ravenclaw ont décidé que le mieux pour tout le monde serait de faire une école. Alors ça, c’est la bonne idée du siècle. Rien qu’à cette époque, je parie que déjà les jeunes détestaient l’école, et eux, ils décident d’en faire une. Bref, on ne me demande pas mon avis.
Donc, ils ont créé cette école, Hogwarts. Poudlard pour ceux qui ont dû mal avec la langue de Shakespeare. Gryffindor, ou Gryffondor, était le petit leader de la bande, le gars courageux, un cœur gros comme ça, légèrement stupide mais costaud, un peu nerveux sur les bords quand même, armé d’une jolie petite épée. Slytherin, ou Serpentard, était son MAPLV, meilleur ami pour la vie… enfin presque, mais attendez, je suis pas arrivée à la fin encore. Lui, il était intelligent, rusé, lâche, couard mais machiavélique, portant fièrement un collier à ses armoiries. Ravenclaw, ou Serdaigle, était une femme posée, sage, réfléchie, mais un peu renfermée sur elle-même et un tantinet paranoïaque, qui avait un diadème portant l’inscription « tout homme s’enrichit quand abonde l’esprit » qui apportait sagesse. Et enfin, Hufflepuff, ou Poufsouffle, était une femme joyeuse, réservée, timide, loyale et fidèle, calme, celle qui apportait la paix avec sa jolie petite coupe.
Donc oui, ces quatre-là ont décidé de faire une école, Poudlard. Et puis, vu qu’ils étaient pas fut-fut, ils se sont dit « tiens, et si on créait d’entrée de jeu une rivalité entre nos futurs élèves? » et ils ont fait quatre maisons à leurs images.
Donc, Gryffondor avait sa maison, aux couleur rouge et or, le feu comme élément et le lion comme blason. Serpentard a opté pour le vert et argent, a fait de l’eau son élément, et a pris le serpent comme animal. Serdaigle a choisi sagement le bleu et le bronze, a fait de l’air sa raison de vivre et de l’aigle son ami. Poufsouffle, elle, sûrement la dernière a choisir, a pris le jaune et le noir, la terre comme élément et le… eh oui, le blaireau comme blason.
Déjà, la « maison des blaireaux » avait tout pour dégoûter. Des couleurs moches (ben oui, vous en avez vu, vous, des gens qui se trimballent habillé de jaune canaris? À part les purs idiots, pas moi), et un animal un petit peu… repoussant. J’approuve seulement son choix de la Terre comme élément, parce qu’après tout, la nature c’est ce qu’il faut respecter pour obtenir les trois autres éléments. Bon, j’arrête ici mes débats philosophiques ou je vais commencer à parler des pauvres pingouins d’Arctique qui meurent à cause du réchauffement climatique. Oui, je m’intéresse à l’actualité, non, je ne suis pas une moldue.

Pour en revenir au sujet précédent, les Poufsouffle sont-ils tous des débiles attardés? La réponse est en trois lettres: NON! Et non, ils ne sont pas inutiles, et non, ils ne sont pas tous loyaux! Vous voulez une preuve?
Je m’appelle Jaelyn Silver. J’ai quinze ans, je suis en cinquième année. Je suis déloyale, j’adore tricher, je suis plutôt intelligente, j’aime relever des défis stupides (ce qui va à l’encontre de l’affirmation précédente, me direz-vous, mais bon) je n’ai pas de cœur, je sais m’amuser, je suis une sorcière de sang pure et oui, vous l’aurez deviné… je suis à Poufsouffle.

_________________
. . .
I MISS YOU, NATHAN...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-rpg.forumotion.com
Kayla Storm
    ex-SlytherinAdmin dead

avatar

Messages : 1709
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 27
Localisation : Anywhere

Fiche de Sorcier
Compétences de Sorcellerie:
Point de Niveaux:
9/300  (9/300)
Points d'Expérience:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Re: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   Mer 2 Juin - 23:28

1 - Le Cataclysme de King’s Cross: moi!

- Attention chauuuud devant!!!

Qui est la brune qui hurle comme ça avec son chariot rempli à ras bord? Je vous le donne en mille: moi. Jaelyn Silver. Et le garçon dégingandé qui lève les yeux au ciel avec un air de profonde pitié sur le visage, c’est mon frère, Danny. On se ressemble tellement peu que parfois, j’en viens à me demander si je n’ai pas été adoptée. Disons qu’en réalité, je suis la seule à ne ressembler à personne. On est tous différents, dans ma famille, mais j’ai gagné le gros lot du vilain petit canard. Déjà parce que je m’intéresse aux moldus, comme vous l’aurez remarqué avec cette jolie petite référence à un conte, et en plus parce que… je suis la seule brune.
Mon père, Ronan Silver, était un Serdaigle. Mais le genre pure caricature hein! Lunettes, air sérieux, yeux bleus, avec toujours un livre sous le bras. Présentement, alors qu’il nous accompagnait à King’s Cross, c’était la Gazette du Sorcier du jour, avec en première page la photo d’un homme que tout le monde connaissait: Harry Potter. Enfin bref. Ah, et il est blond.
Ma mère, Johanna, a été une Gryffondor. Hyperactive, toujours en mouvement, rieuse, si elle ne fait pas quelque chose de ses mains, elle est triste. Quand elle s’ennuie, elle fait le ménage, c’est vous dire! Elle ne s’ennuie pas souvent toutefois, ma chambre est toujours dans un bazar total… et ma mère est blonde.
Mon grand frère, donc, Danny. Je suis la honte de sa vie. Il ne me regarde même pas, et je me demande si c’est parce que je suis laide, ou parce que j’ai le blason jaune et noir accroché à la poitrine. Lui, il a le vert et argent, et traîne avec une bande d’idiots qui se prennent pour les nouveaux Voldemort. De toute façon, lui, depuis qu’il a claqué, y a eu trois ans de calme plat et maintenant tout le monde se dispute pour avoir la place. Mon frère est blond.
Et puis, il y a moi. La seule brune de la famille, et la seule Poufsouffle (ça on s’en fiche, on est tous dans une maison différente, c’était forcé que j’atterrisse là!), et puis… la seule qui n’est pas trop calme, trop hyperactive, ou trop méprisante. Voilà. Je suis parfaite, et j’assume totalement.
Revenons à nos scroutts.

- Bon, eh bien… à Noël alors!
- C’est ça ma chérie, à Noël.

Mon père, déjà plongé dans sa Gazette, ne m’écoute même plus et répond machinalement. C’est incroyable de voir comment il peut se mettre en mode automatique pour parler alors qu’il ne comprend rien à ce qu’il dit. Dans cinq minutes, il va relever la tête, voir le train parti et faire « ah, et Jael ne me dit pas au revoir? Ce n’est pas comme ça que j’ai éduqué mes enfants… ». Je le connais, mon père.

- A plus, maman.

Ma mère m’embrassa vigoureusement sur les deux joues, les siennes mouillées de larmes, et je m’essuyais discrètement pour ne pas lui faire plus de peine en lui montrant à quel point embrasser quelqu’un qui pleure me répugnait. Mon frère, lui, n’avait pas mes états d’âmes.

- Ouais, salut maman. Non, c’est bon, j’ai plus cinq ans!!

Et il parvint à s’échapper à l’étreinte de notre mère. Chanceux. Je fis un petit signe de la main et fit pivoter mon chariot. Mauvaise idée. Le coin très pointu de ma valise heurta la hanche de mon frère, qui se retourna vers moi, furibond.

- T’en as pas assez de faire que des conneries?!

Quelle vulgarité. Je suis choquée. Danny me regarda comme si j’étais la pire chose au monde et se détourna pour marcher à grands pas vers sa bande d’amis. Au revoir, Danny. On se croisera dans les couloirs mais on ne se parlera pas. Avec seulement un an de plus que moi, il se croyait supérieur à un point tel que ses chevilles et sa tête auraient dû exploser depuis longtemps.

- Hey, Jael!

Je tournai la tête et agitai à nouveau la main, un grand sourire sur le visage. Un sourire niais. Je suis parfaite, certes, mais j’ai le droit de jouer à l’idiote de temps en temps.

- Salut, Enora.

Une de mes amies de Poufsouffle. J’en avais peu en général, et elle avait réussi à s’accrocher plus longtemps que les autres à ma personne, ce qui m’avait intriguée et j’avais fini par l’accepter dans mon cercle réduit. Avec Enora, on ne s’ennuyait jamais. Elle faisait ou disait toujours un truc si stupide qu’on pouvait en rire pendant des heures et même plusieurs jours après.

- Alors, tu as passé de bonnes vacances? Demanda-t-elle, ravie, après m’avoir fait la bise.

Qu’est-ce que je disais. Elle posait des questions à se plier en deux.

- Non, pas vraiment.

Elle s’attendait sûrement à un « et toi? », mais je ne lui dis rien, et elle prit un air déçu dont je me réjouissais. Sadique, moi? Si peu. Enora était mon amie de toute façon uniquement pour que je sois supérieure à elle. Peut-être un côté Serpentard de mon cher frère qui était ancré en moi. J’ai toujours dis que j’avais été innocente, loyale et fidèle seulement trois secondes dans ma vie. Celles où le Choixpeau avait été sur ma tête.

- Bon, bouge de là, tu bloques mon chariot.

Enora n’avait pas assez de cervelle pour être vexée à mes paroles. De toute façon, elle me connaissait, mine de rien. Elle savait que je ne le pensais qu’au très profond de moi et que je disais ça pour plaisanter. Aussi se décala-t-elle avec son éternel sourire, et je poussai mon chariot jusqu’au train. J’adorais ce train. Sa couleur rouge vif, et ce panaché de fumée qui s’en élevait m’enchantaient chaque fois que je le voyais. Il en fallait certes peu pour m’émerveiller, je le conçois mais… il était magnifique et nous emmenait dans un endroit plus magnifique encore. Mais enfin bref, on va pas épiloguer sur les trains, ou vous allez rapidement vous endormir. Et croyez-moi, la bave au coin des lèvres et le regard visqueux, ce n'est pas sexy du tout. Écoutez la spécialiste...
J'abandonnai mon chariot comme les autres élèves, sur la chaussée, et tirai la valise dans le train. Alors que je voyais Danny porter la sienne à une main, je peinais, le souffle court, le visage rouge, et les cheveux en bataille. Finalement, après un juron peu recommandable, je parvins à rentrer la valise dans le train. Vodka, ma chouette hulotte, poussa un hululement d'indignation, toujours sur le quai.

- J'arrive, pleure pas...

Enora, déjà dans le train, prit ma valise pour l'amener dans le compartiment, et je la remerciai du regard avant de saisir la cage de ma chouette. Pourquoi ce nom, "Vodka" me direz-vous? Parce que Whisky Pur Feu c'était trop long. Mais elle a une aile malformée et vole bizarrement, un peu de travers, comme si elle avait trop bu. Alors Vodka, voilà tout.
Je suivis mon amie jusqu’au compartiment, où Duncan hissait ma valise au-dessus de nos têtes.

- Salut tout le monde!

Je tapai dans quelques mains avant de m’écrouler sur la banquette et d’observer notre petit groupe. Très varié. On avait de toutes les maisons, même une Serpentard…
On va commencer par elle. Lynn, froide et distante, avec cet humour noir et sadique qui ravit les plus dépressifs. Des cheveux bruns, épais, et des yeux d’un gris pénétrant mais sans émotion. Elle est charismatique et inapprochable, contradictoire et toujours campée sur ses positions. Au départ, elle n’était avec nous qu’à cause d’un vulgaire pari qu’elle avait fait avec ses amis vipères. C’était même mon frère qui l’avait lancé.

« Tu vois cette fille, là-bas? Lui avait-il demandé?

Lynn avait acquiescé d’un haussement d’épaules, n’ayant cure de ma petite personne, et ayant d’autre tâche à effectuer.

- Tu n’es pas capable de traîner plus de six jours avec elle.

C’est l’affirmation qui l’avait piqué au vif. Elle s’était dirigée à grands pas vers nous… »

Et n’a pas réussi à se passer de notre petit groupe plus tard. Ce qui a bien dégoûté mon frère, le pauvre flashait sur elle!
Tony lisait le journal, appuyé négligemment contre la fenêtre. Cheveux noirs tombant sur son visage, yeux d’un incroyable bleu, sourire charmeur… le type idéal question physique. Intelligent, drôle, travailleur, ambitieux mais pas trop, notes excellentes, promis à un avenir magnifique… le type idéal question mental. Dommage qu’il soit gay.
Lui a commencé à traîner avec nous lors de notre troisième année. Il a aidé Caroline pour un devoir, a apprécié la gentillesse de cette dernière, est resté de plus en plus avec nous, et ça a été le coup de foudre. Il ne nous lâche plus depuis… c’est un Serdaigle dans l’âme, et s’il a plein de qualités, il a un gros défaut: il ne sait pas s’amuser. Même avec un entraînement intensif, on a jamais réussi à le faire oublier les cours. Il n’en a jamais séché un seul, vous imaginez!! Moi j’ai été choquée en l’apprenant.
Et il y avait Enola, l’idiote la plus attachante du monde. Cette fille qui vous redonne le sourire quand vous badez au maximum. Elle arrive, avec son sourire éclatant, et dit soudain quelque chose du genre « Oh, non, mon canard a encore fait ses besoins dans ma valise » et c’est parti dans un fou rire. Enola, je t’aime.
Duncan. Le gars qui aide tout le monde, au cœur gros comme ça, mais avec un courage sans limite et un tempérament parfois fichtrement agaçant. Ce grand dadais aux yeux de braise peut passer du « je suis assis à parler avec vous » à « et si on allait jeter des cailloux sur Miss Teigne? ». Mais c’est celui sur qui on peut compter en cas d’attaque de Serpentard. Son blason rouge et or est porté fièrement sur sa poitrine. Il dégaine la baguette juste un peu trop vite. Le pauvre à le béguin pour Caroline.
Caroline, donc. Poufsouffle, au départ il n’y avait qu’elle et moi. Envers et contre tous. Nous nous connaissions avant Poudlard. En réalité, on se faisait déjà des check dans le ventre de nos mères. Dès le bac à sable, c’était la fanfare. On était les reines de la maternelle. Caro venait du monde moldu, mais moi j’m’en fichais royalement. Quelle différence? C’est elle qui m’a appris tout ce que je sais sur les sans magie.
J’étais là pour elle quand Voldemort (oui, on prononce son nom depuis qu’il est mort) et ses acolytes ont tué ses parents pour la simple et bonne raison qu’ils étaient moldus. C’était un peu avant la défaite de Face-de-Serpent. Disons… deux mois avant que Potter ne le supprime.
Cela faisait trois ans déjà, mais Caroline avait encore les larmes aux yeux quand elle racontait des souvenirs de sa petite enfance. Fille unique, sans tante ni oncle, elle est venue vivre chez nous. Elle est comme ma sœur. Une semaine avant la rentrée, elle part néanmoins chez ses grands-parents pour être avec eux un peu. Ils sont séniles et ne peuvent pas s’occuper d’elle.
Je crois aussi qu’elle ne veut pas qu’on arrive ensemble au train et qu’on lui pose des questions.
Bref. Et il y a moi. Miss Perfection Totale.
En réalité, j’me prends un peu de haut. Yeux bleus délavés, cheveux en broussaille qui n’ont jamais connu le peigne (je prends ma douche avant de me coucher pour que ça ait un semblant de forme le lendemain), taille menue, un peu petite.
Mais tout est dans la tête!

Le train s’ébranla, et je vis les paysages défiler, ma mère devenir toute petite, et au tournant, disparaître. Enola relança sa question à deux noises, enjouée:

- Vous avez passé de bonnes vacances?

Lynn lui jeta un regard glacial.

- A ton avis, jaune d’œuf?

Notre Serpentard adorée vient d’une famille de Sang-Purs totalement stupides. Ils croient (eh oui, on dit ils croient et pas ils croivent. Désolée pour tout ceux qui le pensaient) que le sang moldu est traître, qu’il ne faut pas l’approcher. Vous imaginez bien la réaction de ladite famille quand son cousin lui a appris qu’elle traînait avec non seulement une bande de dégénérés, mais des dégénérés Sang-de-Bourbe. Elle serait sortie avec Duncan qu’ils l’auraient rayé de l’arbre généalogique. Heureusement qu’ils ont été très discrets… remarque, ça a fini très rapidement. Et depuis, bizarrement, c’est un peu froid entre eux…
La réplique de Lynn ayant jeté un silence dans le compartiment, Tony finit par lever les yeux de son journal.

- Eh bien moi, j’ai passé de très bonnes vacances. Je suis allé en Espagne avec mes parents.

Wouah, génial. Tout le monde regarda soudain partout, sauf Tony. En fait, personne n’avait envie de savoir ce qu’il avait fait la bas parce qu’on… s’en foutait royalement. D’ailleurs, je le dis à haut voix en m‘arrachant à la contemplation de mes doigts:

- Bref, on s’en tape. Devinez ce que m’a filé le ô combien grand Potter?

Eh oui, je connaissais personnellement Harry Potter. En réalité, c’était au départ les Weasley que je connaissais, mais après son mariage avec le benjamine eh bien… on a fait connaissance. Mes parents étaient amis avec Molly Weasley. Je mangeais quelques fois chez eux.
Et, le week-end dernier, quand Harry a su que j’entrais en cinquième année à Poudlard et que mon frère ait compté d’un air méprisant la plupart de mes frasques, il m’avait donné un morceau de parchemin. Sans me dire quoi que ce soit dessus, juste en me faisant un clin d’œil.

- Il t’a donné quoi? Réagit aussitôt Enola.

C’est une fan inconditionnelle de Potter. Je brandis le morceau de parchemin.

- Ça.

Duncan l’attrapa avant Enola (ses vieux réflexes d’Attrapeur et sa vieille lenteur de flemmarde l’emportaient facilement) et commença à regarder dedans. Perplexe, il haussa les épaules.

- Ça vaut rien, c’est juste un vieux bout de parchemin.

- S’il me l’a donné, c’est pour une raison, râlais-je.

Je déteste quand on me brise mes rêves.

- Je peux? Demanda poliment Tony.

Ah, ce type est parfait. Poli, gentleman… quelle gâchis. Je le lui tendis en acquiesçant. Il le tourna entre ses doigts. Ses yeux brillèrent. Son cerveau de Serdaigle commençait à cogiter.

- Il y a sûrement un sortilège dessus. On regardera ça à Poudlard, d’acc Jael?

J’acquiesçai. Je suis toujours d’accord avec toi, je te suivrai jusqu’au bout du moooonnnde… hum hum.
La porte du compartiment s’ouvrit, coupant court à mes fantasmes.

- Vous voulez quelque chose les enfants?

La vieille dame aux cheveux gris nous regardait avec bienveillance. Songeant au peu de mornilles au fond de mes poches, je secouai la tête. Duncan, lui, se leva avec grâce et commanda des Patacitrouilles, des Chocogrenouilles, et encore deux ou trois trucs finissant en « ouille ».

- C’est ça, étale ton argent devant tout le monde, railla Lynn.

Duncan ne lui accorda pas un regard alors qu’elle fusillait son dos de ses yeux glacés.
L’année commençait bien !!!

_________________
. . .
I MISS YOU, NATHAN...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-rpg.forumotion.com
Nora Parker

avatar

Copyright © : © lovebug
Messages : 1468
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 26
Localisation : Quelque part où tu ne pourras pas me trouver! niark!

Fiche de Sorcier
Compétences de Sorcellerie:
Point de Niveaux:
9/300  (9/300)
Points d'Expérience:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Re: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   Sam 5 Juin - 21:24

Yeeeaaaah!!!! Vive les poufsouffles!!! *c'était: "le commentaire enrichissant de Camille"*
bref, merci de me dédier ta fic! *bisous Chess* <3
Tony: mouahahah! Skins en puissance non? xD

j'aime j'aime j'aime! La suuuuiiiiiite!!! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cami333.skyrock.com/
Swann Hope McFear

avatar

Messages : 298
Date d'inscription : 12/06/2010

MessageSujet: Re: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   Jeu 24 Juin - 17:37

Je viens de lire ta fic et j'ai bien déliré ! A quand la suite ?

J'aimeuuuuuh !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayla Storm
    ex-SlytherinAdmin dead

avatar

Messages : 1709
Date d'inscription : 02/11/2009
Age : 27
Localisation : Anywhere

Fiche de Sorcier
Compétences de Sorcellerie:
Point de Niveaux:
9/300  (9/300)
Points d'Expérience:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Re: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   Jeu 24 Juin - 17:38

Haha la suite... a bientôt... je crois... Embarassed

_________________
. . .
I MISS YOU, NATHAN...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://hogwarts-rpg.forumotion.com
Nora Parker

avatar

Copyright © : © lovebug
Messages : 1468
Date d'inscription : 24/11/2009
Age : 26
Localisation : Quelque part où tu ne pourras pas me trouver! niark!

Fiche de Sorcier
Compétences de Sorcellerie:
Point de Niveaux:
9/300  (9/300)
Points d'Expérience:
1/500  (1/500)

MessageSujet: Re: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   Jeu 24 Juin - 19:01

J'espère très fort! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cami333.skyrock.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poufsouffle et [pas très] fière de l'être {Fiction
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» MATCH n°1 ~ Poufsouffle VS Serpentard
» Match ¤3¤ Serpentard <VS> Poufsouffle
» MATCH #1 SERDAIGLE vs POUFSOUFFLE
» Sauvée par une Poufsouffle... Ouf, ou pas... [Yoko]
» Pour une occasion très spéciale !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Poudlard la Renaissance ... :: Détente :: Flood-
Sauter vers: